Accueil > Tendances

Marché de la chimie

L’industrie chimique est le fer de lance d’une économie durable. La chimie verte et la chimie supramoléculaire sont des tendances de fond qui refont le monde.

Marché de la chimie
Chimie verte
Chimie supramoléculaire

tendance-marche-chimie-titre

Avec un chiffre d’affaires de 88,9 milliards d’euros en 2012, l’industrie chimique en France occupe la 6e place de producteur mondial et le 2e rang européen. 62 % de ses ventes sont exportées.

L’industrie chimique* est un secteur important de l’industrie manufacturière (y compris industries agroalimentaires) et de l’économie en France, participant à la compétitivité nationale :

  • Sa contribution à la valeur ajoutée de l'industrie est estimée à 18,27 milliards d’euros en 2011
  • Son poids significatif dans les échanges extérieurs. En 2012, elle a compté pour 14 % des exportations de l’industrie manufacturière et a ainsi conservé sa première place de secteur exportateur depuis 2008. Sa balance commerciale positive de 4,4 milliards d’euros l’a positionnée au quatrième rang des secteurs industriels, derrière l’industrie aéronautique et spatiale, les industries agro-alimentaires et la fabrication de médicaments.
  • Sa participation au développement industriel. C’est le deuxième secteur selon les dépenses d’investissements industriels en 2011 et le quatrième selon les dépenses en R&D.
  • Son attractivité en termes d’emplois, 6e employeur dans le classement de l’industrie en 2010, génère 155 740 emplois directs, soit 5,4 % de l’effectif de l’industrie manufacturière (2010) et près de 500 000 emplois si l’on considère les emplois indirects.

* Y compris chimie fine pharmaceutique

. Elle génère 156 523 emplois directs, soit 5,4 % de l’effectif de l’industrie manufacturière (2010) et près de 500 000 emplois si l’on considère les emplois indirects. Sa contribution aux échanges extérieurs est restée significative en 2011 car elle a maintenu sa première place de secteur exportateur avec 14 % des exportations de l’industrie manufacturière (y compris industries agroalimentaires), devant la construction aéronautique et spatiale et les véhicules automobiles.

Sa balance commerciale positive de 4,4 milliards d’euros l’a positionnée au quatrième rang des secteurs industriels, derrière l’industrie aéronautique et spatiale, les industries agro-alimentaires et la fabrication de médicaments.

Le marché de la chimie

Flash obligatoire

Les grands domaines

Science de la transformation de la matière, la chimie est dans tout ! Elle intervient dans la fabrication de produits de notre quotidien, mais aussi dans celle de produits pour l'industrie, le bâtiment, l'agriculture, la santé… L'industrie chimique produit à la fois des matières premières en grosses quantités (chimie de base) et des substances très élaborées (chimie fine). Elle est structurée en grands domaines d'activité : chimie minérale, chimie organique, parachimie, savons, parfums et produits d'entretien.

Flash obligatoire

Stabilisation de l'industrie chimique en 2012 malgré l'atonie de la demande extérieure

Après un redressement au premier trimestre 2012 à considérer davantage comme un rattrapage sur la fin d’année 2011, la production a continué de croître au deuxième trimestre (+0,7 % par rapport au trimestre précédent) avant de reculer sur la période suivante et de stabiliser en fin d’année (-1,6 % au troisième trimestre et -0,2 % au quatrième trimestre). En glissement annuel, l’activité a diminué sur les trois premiers trimestres, le dernier affichant une amélioration par rapport à une fin d’année 2011 particulièrement dégradée.

Des échanges extérieurs en progression et une balance commerciale soutenue

Pour la troisième année consécutive, les échanges extérieurs de produits chimiques ont été soutenus en 2012. Les exportations ont progressé de 1,9 % en valeur par rapport à l’année précédente (après +10,3 % en 2011 et +15,5 % en 2010). Elles se sont élevées à un niveau record de 55 milliards d’euros soit près de 62 % du chiffre d’affaires.

En parallèle, malgré une demande intérieure atone, les importations ont tout de même progressé de 2,2 % en valeur pour atteindre une valeur record de 50,6 milliards d’euros.

L’emploi

En 2012, l'industrie chimique emploie 155 740 salariés. 50% travaillent dans des établissements de moins de 250 salariés et 97,5% de ces salariés sont employés en CDI.

L’industrie chimique est fortement impliquée dans la formation des jeunes. Un accord de branche a été signé en novembre 2010 afin de faciliter leur insertion professionnelle dans les entreprises des industries chimiques.

En mai 2011, cette démarche s’est poursuivie avec la signature d’une convention sur l’apprentissage et la formation professionnelle à l’occasion d’une visite de Nadine Morano, alors ministre chargée de l’Apprentissage et de la Formation professionnelle, sur le site du CFA Interfora à Saint-Fons (69).

En novembre 2012, l’UIC a signé une convention de coopération avec l’APEC, l’association pour l’emploi des cadres afin de faciliter l’insertion des jeunes diplômés de l’enseignement supérieur.

Un nouveau Bac professionnel a été mis en place à la rentrée de septembre 2013, le Bac Pro procédés pour la chimie, l’eau et les papiers-cartons. Ce diplôme prépare au métier d’opérateur de fabrication dans les industries de procédés (industries chimiques, cosmétique, médicaments, traitement de l’eau, industrie agro-alimentaire, fabrication du papier…).

A travers ces démarches, l’industrie chimique souhaite valoriser et développer les formations préparant aux métiers de la chimie de demain.

94 % des entreprises chimiques sont des PME, présentes sur l'ensemble du territoire. L'Ile-de-France, la Normandie, la vallée du Rhône, ou encore la Bretagne et la Picardie hébergent de nombreuses entreprises dynamiques. La concentration des emplois en Ile-de-France est due à la présence de nombreux sièges sociaux

Communauté
La chimie refait le monde
Environnement, Sport, Mode, Construction, Transport, Santé...
Découvrez en images comment la chimie refait le monde.