Accueil > Tendances > Chimie verte

Chimie verte

L’industrie chimique est le fer de lance d’une économie durable. La chimie verte et la chimie supramoléculaire sont des tendances de fond qui refont le monde.

Marché de la chimie
Chimie verte
Chimie supramoléculaire

tendance-chimie-verte-titre

La chimie verte est en plein essor. Encouragée par la raréfaction prévue à plus ou moins long terme des ressources fossiles, elle est devenue un axe prioritaire de la recherche et de l’industrie. Mais que recouvrent les termes de chimie verte, chimie durable ou encore chimie du végétal ? Quelles sont leurs applications et leurs perspectives en termes d’économie et d’emploi ?

Chimie verte, durable ou végétale ?

tendance-chimie-verte-durable-vegetal-200

Il convient d’abord de différencier chimie verte, chimie durable et chimie du végétal.

La chimie du végétal correspond à l’utilisation d’agro-ressources pour la fabrication de produits chimiques.

La chimie verte, chimie durable ou chimie renouvelable traduit le concept de chimie pour un développement durable, autrement dit, une chimie qui veille à l’équilibre économique, social et environnemental du milieu dans lequel elle s’insère.

La chimie durable : un processus qui prend en compte tout le cycle de vie du produit

Elle comprend l’utilisation des agro-ressources mais aussi l’optimisation des procédés (valorisation des déchets, économie d’atomes, d’énergie, de temps…).

La chimie durable peut être à la base de la fabrication de plastiques biodégradables, peintures et colles sans solvants nocifs.

Flash obligatoire

La chimie verte : un crédo en 12 points

Née au début des années 90, c’est en 1998 que Paul Anastas, directeur du Green Chemistry Institute de Washington et son confrère John Warner ont proposé une sorte de mode d’emploi en 12 points pour parvenir à maîtriser l’ensemble du cycle de vie des produits et prévenir ainsi les pollutions à la source.

1 - Prévenir : Limiter la pollution à la source plutôt que de devoir investir dans l’assainissement ou l’élimination des déchets.

2 - Economiser les atomes : Lors des synthèses, le produit final doit contenir le maximum de fonctionnalités pour le minimum d’atomes.

3 - Concevoir des synthèses chimiques moins dangereuses : Nouveaux procédés utilisant et créant des substances faiblement toxiques (voire non toxiques) pour les humains et sans conséquence sur l'environnement.

4 - Concevoir des produits chimiques plus sûrs : Conjuguer efficacité maximale et toxicité minimale.

5 - Réduire l'utilisation de solvants organiques et d'auxiliaires : Choisir des substances alternatives et peu volatiles.

6 - Améliorer l’efficacité énergétique : Minimiser les besoins énergétiques des procédés chimiques par la mise au point de méthodes de synthèse à température et pression ambiantes ou dans d’autres milieux réactionnels de synthèse.

7 - Utiliser des matières premières renouvelables : Privilégier les matières premières renouvelables (non fossiles).

8 - Réduire les produits dérivés : Privilégier des voies de synthèse qui ne génèrent pas de co-produits, ceux-ci pouvant notamment générer des déchets.

9 - Utiliser la catalyse : Favoriser l'utilisation de réactifs catalytiques permettant à très faible concentration d’accélérer les réactions chimiques et de limiter le nombre d’étapes dans les processus réactionnels.

10 - Concevoir des substances à dégradation finale dans des conditions naturelles : Tenir compte dès leur conception du mode de dégradation finale des produits chimiques.

11 - Mettre au point des méthodes d'analyse en temps réel : Permettre une surveillance et un contrôle en temps réel et en cours de production pour prévenir les pollutions.

12 - Développer une chimie toujours plus sûre : Choix de substances moins dangereuses pour réduire les risques d’accidents chimiques (rejets, explosions et incendies).

Chimie verte vers plus de végétal : Agromatériaux, Biocarburant, Biosolvant…

tendance-chimie-verte-agromateriaux-biocarburant-675

Source L’Internaute

Les agromatériaux

Pièces de scooters ou de voitures, revêtements de sol, panneaux d'isolation... : avec la vague verte, on redécouvre les propriétés des fibres naturelles. Celles issues du bois, du lin ou du chanvre sont utilisées pour la fabrication de papiers et cartons, de textiles, de panneaux d'isolation, de matériaux composites ou même de lessive ou solvant.

Les biocarburants

Il existe deux filières pour produire des biocarburants permettant de limiter les émissions de CO2 :

  • Le biodiesel, ou diester, fabriqué à partir d'huile de colza ou de tournesol
  • l'éthanol et de son dérivé l'ETBE (ethyl tertio butyl ether), issus du blé, de la betterave ou encore de la canne à sucre.

Des perspectives encore plus intéressantes sont à venir avec l’algocarburant tiré d’algues marines, celles-ci cumulant de n’être pas gourmandes en eau et de permettre de meilleurs rendements.

Les biosolvants

De nouvelles formulations plus respectueuses de l'environnement utilisent des liants d'origine naturelle comme l'huile de lin, de l'eau ou des dérivés d'agrumes comme solvants, d'autres réduisent voir suppriment l'usage d'adjuvants...

Des produits chimiques verts

Avec leur double affinité pour l'eau et l'huile, les agents tensioactifs permettent de fabriquer des lessives, du dentifrice, des cosmétiques... Hélas, ils sont fortement persistants dans l'environnement. D'où l'intérêt des nouveaux tensioactifs "verts", obtenus par exemple à partir de tourteaux de colza.

Le marché de la Chimie verte

Présente dans toutes les chimies (chimie organique, chimie minérale, biochimie…), la chimie verte est en croissance dans toutes les industries. Le chiffre d’affaires de la chimie du végétal va même doubler entre 2012 et 2020, passant de 135 milliards d’euros dans le monde à 340 milliards. La chimie verte est ainsi un secteur d’avenir.

tendance-chimie-verte-marche-economie-350

Pour se développer, la chimie verte doit répondre aux demandes mondiales de consommation et d’élévation du niveau de vie tout en respectant les nouvelles exigences sociales de sécurité, de protection de l’environnement et de maintien de la compétitivité de l’industrie. Cela implique encore des progrès scientifiques…

Communauté
La chimie refait le monde
Environnement, Sport, Mode, Construction, Transport, Santé...
Découvrez en images comment la chimie refait le monde.